Dénonciateurs disponible sur Amazon.fr

« Dénonciateurs », le livre choc qui raconte l’histoire inspirée d’un fait divers authentique du studio de photo ukrainien connu sous le nom de « Ls Models », qui a inondé Internet de photos pédophiles de 2001 à 2004 est maintenant en vente sur Kindle sur Amazon.fr

Un journaliste qui enquête sur cette histoire et ses suites actuelles, est dénoncé, mis en examen, son logement perquisitionné et tout son travail détruit à la suite d’un signalement fait par une obscure association à la police néerlandaise.

Dès lors la police et la justice le font passer pour un pédophile, sans la moindre preuve, et son entourage écrit des lettres de dénonciation à ses proches, rappelant les heures les plus sombres de son histoire familiale.

L’histoire de LS Models selon Wikileaks

cover amazon

Pour en savoir plus sur le scandale des sites pédophiles en Ukraine https://www.amazon.fr/dp/B004S321ZM

En 2002 LS Studios a été fondé par un groupe d’hommes d’affaires ukrainiens et de photographes professionnels. En 2 ans, LS Studios avait recruté 1500 fillettes et jeunes filles qui ont posé nues – avec le consentement de leurs parents. Les modèles ont même été recrutés par annonces dans les journaux. La qualité des photos et le professionnalisme a dépassé tout ce qui avait été publié antérieurement. LS Studios a publié plus d’un demi-million d’images et des centaines de vidéos sur des dizaines de sites Web. En 2004, sous la pression des États-Unis et avec l’aide du FBI, LS Studios a été fermé. Les poursuites ont été abandonnée et personne condamné.

EXTRAIT

Ce récit est inspiré d’une histoire vraie. Il ne prétend pas décrire la réalité avec exactitude et comporte des imperfections. Mais il n’y a pas plus d’inventions dans ce roman que dans la fable déjantée que la justice a construit autour de mon histoire, pour dissimuler a posteriori ses erreurs et le zèle éhonté de dénonciateurs en pleine auto hypnose.

Cette même justice ayant fait le choix, pour le moins surprenant de détruire toutes mes archives, fichiers informatiques, articles, photos, jusqu’aux notes manuscrites, elle est en grande partie responsable des imperfections que peut contenir ce récit. Ayant voulu effacer toutes les traces matérielles de cette histoire, elle n’a pas réussi à effacer les souvenirs, parfois douloureux, de cette courtelinesque procédure bien française.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :