Adieu poulet

Celui qui propose une foi nouvelle est persécuté, en attendant qu’il devienne persécuteur : les vérités commencent par un conflit avec la police et finissent par s’appuyer sur elle ; car toute absurdité pour laquelle on a souffert dégénère en légalité, comme tout martyre aboutit aux paragraphes du code, aux fadeurs du calendrier ou à la nomenclature des rues.
E.M Cioran – Précis de décomposition

“Pour le transfert, on va vous mettre les pinces, c’est le règlement » m’annonce P. guilleret et presque embarrassé d’avoir à me passer les menottes. Visiblement il est de bonne humeur, et a passé une meilleure nuit que moi, même si ma deuxième nuit de garde à vue a été bien plus confortable que la première. J’ai pu dormir sur la banquette une partie de la matinée cette fois, car mon colocataire a été extrait de notre cellule sur le coup de 6 heures du mat. Même pour quelques heures une petite amélioration est toujours bonne à prendre dans l’univers infectieux de la prison.

Mon compagnon de cellule de la première nuit n’était pas un mauvais coucheur, mais ses ronflements m’ont tenu éveillé une bonne partie de la nuit, ainsi que l’odeur fétide du matelas de mousse épais comme un tapis de yoga posé à même le sol, et à l’hygiène plus que douteuse.

Officiellement ma garde à vue est terminée : 48 heures d’interrogatoire pour rien. Les policiers n’ont rien appris sur moi qu’ils ne savaient déjà, et toutes leurs hypothèses se sont révélées infondées. Des mes deux voyages en Thaïlande au Cambodge qui les intriguaient beaucoup, ils n’ont trouvés que les photos de moi et de B. sur les plages de Ko Lanta, et en train de visiter les temples d’Angkor avec notre fils.

La montagne de parano a accouché d’une souris, et aussi de quelques rats. Une souris très fatiguée, un cobaye brisé par l’acharnement soudain et totalement disproportionné d’une police qui a pris le mors aux dents. C’est un des modestes avantages que d’avoir affaire à la police, ça fait sortir les rats de leur trou, surtout quand dans l’histoire figure le mot pédophile, même sous forme d’adjectif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :